Besoin d'assistance ?

Besoin de renseignement ?

Captcha
* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.

Vous êtes ici :

Technologie

5 (très) bonnes raisons d’acheter votre matériel informatique chez un professionnel

Publié le : 13/02/2020 13 février Fév. 2020
Technologie
5 (très) bonnes raisons d’acheter votre matériel informatique chez un professionnel

Que vous exerciez dans un cabinet d’avocat de petite taille ou dans une structure plus importante, le choix de votre matériel informatique est primordial pour la bonne conduite de vos missions d’avocat. Il a un impact direct sur votre productivité et la qualité du travail de l’ensemble de votre équipe : associés, collaborateurs et assistantes.

Pour des raisons de coût peut-être, ou pensant vous simplifier la tâche, vous envisagez d’acheter votre matériel informatique sur internet ou dans la grande distribution… Erreur ! Au moindre couac (panne ou changement de box internet, par exemple) vous risquez de perdre votre travail, de devoir interrompre votre activité, de mettre en péril vos données clients…

Voici donc, chers Maîtres, cinq très bonnes raisons d’acheter votre matériel informatique chez un professionnel.

1 – Simplifiez-vous la vie grâce au guichet unique

Admettons que vous décidiez d’acheter votre matériel informatique dans une enseigne de grande distribution. Votre ordinateur en poche, il vous faudra alors le configurer, installer les logiciels dont vous avez besoin, mais aussi certainement investir dans une imprimante ou un photocopieur. Là encore, c’est un équipement que vous devrez paramétrer et relier à vos postes de travail. Idem avec votre box internet et votre messagerie. Plus délicat encore : la configuration de votre réseau informatique est une tâche complexe qui nécessite une expertise particulière. Se posera aussi une question cruciale : comment allez-vous assurer la sécurité de vos données ? Autant de problématiques que vous devrez prendre en charge… Mais, pas facile de gérer ces réglages techniques quand on n’est pas expert.

Avant même de commencer à travailler, vous aurez donc essuyé, au mieux, des heures d’installation de votre matériel informatique, au pire, des galères et le chômage technique de votre cabinet en cas de blocage.

Checklist : faites le point sur les performances et la sécurité de votre matériel informatique

Un seul interlocuteur pour toutes vos demandes

Et si vous et votre équipe n’aviez qu’à poser les pieds sous vos bureaux ? Avocats associés, collaborateurs et assistantes peuvent commencer à travailler l’esprit tranquille sur des équipements performants et prêts à l’emploi : votre prestataire s’occupe de tout.

Du matériel informatique adapté à vos usages

Vous êtes avocat indépendant, avocat associé dans un cabinet de grande taille ou dans une structure légère ? Votre prestataire choisit avec vous le matériel informatique le plus adapté à vos besoins selon la configuration de votre cabinet : ordinateurs de bureau avec un faible encombrement, ordinateurs portables et tablettes pour plus de mobilité, environnement de travail avec systèmes de double-écrans, mais aussi des accessoires et des périphériques, comme un système de sauvegarde de données, le boitier firewall ou encore des bornes Wifi supplémentaires pour assurer une bonne connectivité sans fil à travers tous vos locaux.

Votre prestataire prend en charge l’installation de vos équipements, mais aussi leur configuration, et s’occupe de la maintenance informatique.

Réseau, matériel, messagerie, sauvegardes... faites le point sur les performances et la sécurité informatique de votre cabinet

La relation avec vos fournisseurs

Le professionnel qui vous accompagne doit être votre interlocuteur privilégié. Plus besoin de faire le lien entre vos différents opérateurs, il gère les relations avec vos fournisseurs : opérateurs internet et téléphonie, fournisseur de matériel… Ne vous souciez que de vos dossiers clients !

Un numéro de téléphone unique

Pour toutes vos demandes (logiciel, matériel informatique, messagerie…), vous bénéficiez d’un numéro de téléphone unique pour obtenir des solutions dans les plus brefs délais. Un clavier cassé, un écran défectueux ? Votre prestataire vous propose une solution de remplacement ou de réparation. Au bout du fil, vous êtes en relation avec des techniciens formés et rompus à l’ensemble des problématiques qui concernent votre parc informatique.

Un environnement informatique harmonisé

Choisir d’acheter son matériel chez un professionnel, c’est opter pour une compatibilité optimale de vos outils à travers toute votre infrastructure informatique. Et donc, se décharger des dysfonctionnements qui pourraient perturber la bonne marche de vos missions d’avocats. Votre matériel, votre système d’exploitation et vos logiciels métiers et bureautiques sont harmonisés et adaptés à vos besoins.

Résultat : votre cabinet d’avocats gagne en productivité et n’investit son temps qu’à gérer ses dossiers et à faire croître la structure.

2 – Bénéficiez de prix compétitifs

Vous pensez avoir de meilleurs tarifs en choisissant d’acheter votre matériel informatique sur internet plutôt que chez un professionnel ? C'est faux !

Une tarification négociée

Passer par un prestataire présente un avantage de taille pour les finances de votre cabinet d’avocat ! Grâce à d'importants volumes d’achat, le professionnel qui vous accompagne peut négocier des prix préférentiels avec le constructeur informatique et ainsi proposer une tarification avantageuse à ses clients. Même un cabinet d’avocat de taille modeste ou intermédiaire bénéficie de technologies habituellement réservées aux grands comptes, au prix juste.

12 points pour faire le tour de la sécurité et de la performance du parc informatique de votre cabinet

Des frais maîtrisés

Pas de mauvaises surprises ! Vous avez besoin de réinstaller un logiciel ? Le service est pris en charge par votre prestataire dans la cadre du contrat de maintenance informatique qu’il doit proposer à ses clients.

3 - Deux fois moins de pannes informatiques

C’est l’un des problèmes que vous risquez de rencontrer en optant pour l’achat de matériel informatique sur internet ou dans la grande distribution : les pannes ! Le SAV offert par les grandes plateformes est limité : conditions restrictives, importants délais d’intervention…

Anticiper les pannes

Certaines pannes peuvent être anticipées par votre prestataire et neutralisées avant qu’elles ne causent de trop grands dégâts sur votre parc informatique et vos données, grâce à un système d’alerte qui détecte les premiers signaux de faiblesse de vos disques durs.

Garantie constructeur et SAV

Un souci avec votre PC ? Le professionnel suit pour vous la garantie constructeur et vous assure une réactivité optimale sur le SAV avec des interventions dans des délais très courts.

4 – Vos problèmes résolus en direct par votre prestataire informatique

On vient de l’évoquer, votre prestataire doit être proactif sur les pannes éventuelles que vous pourriez rencontrer. Elles peuvent néanmoins survenir ! C’est là que la qualité du support de votre prestataire entre en jeu. Vous pouvez exiger que votre appel à la hotline soit pris en charge en quelques secondes et que votre interlocuteur apporte une solution rapide à votre problème. Et vous aurez raison ! Grâce à une disponibilité et une réactivité optimales de votre prestataire, vous réduisez significativement vos risques (de perte de temps, d’argent, de données…).

Ne laissez plus le doute planer sur la sécurité et la performance de votre matériel, faites le points dès maintenant

5 – Des techniciens à vos côtés

Si une assistance téléphonique performante est essentielle, pouvoir compter sur des techniciens de terrain, est déterminant pour la productivité de votre cabinet d’avocats ! Votre prestataire doit vous assurer une intervention physique rapide en cas de problème. Veillez à ce que l’équipe qui vous accompagne dispose des ressources humaines nécessaires pour agir rapidement sur votre parc informatique.

A l’issue de cet article, interrogez les performances de votre prestataire actuel : est-il proactif sur les pannes ? Réactif dans le service après-vente ? Vous a-t-il fait bénéficier de tarifs préférentiels ? A-t-il un réseau de techniciens prêt à vous dépanner sur site ?

Pour vous être à vos côtés pour la gestion de votre matériel informatique, SECIB, c’est :

  • Un interlocuteur unique,
  • Une sélection de matériels performants,
  • Des tarifs négociés,
  • Un support technique basé en France et réactif,
  • Un maillage dense du territoire avec des techniciens à moins de 2 heures de votre barreau.

Pour continuer, faites le bilan en 12 points sur les performances et la sécurité de votre parc informatique.

Gestion de parc informatique : les 7 risques auxquels s’expose votre cabinet d’avocats

Publié le : 07/02/2020 07 février Fév. 2020
Technologie
Gestion de parc informatique : les 7 risques auxquels s’expose votre cabinet d’avocats

Vous vous dites peut-être qu’en tant qu’avocat dans un petit cabinet, vous pouvez facilement assurer seul la gestion de votre parc informatique. Oui mais voilà : il est fini le temps où il suffisait de choisir son ordinateur de bureau et de lancer quelques mises à jour au gré du hasard.

Pannes d’internet, coupures de réseau, virus et logiciels espions… À ne pas faire appel à un professionnel, votre cabinet d’avocats, même de taille modeste, va au-devant de gros préjudices, au premier rang desquels une perte de données, de temps, d’argent, et de crédibilité…

Nous avons donc listé pour vous les 7 risques majeurs auxquels vous vous exposez en gérant seul votre infrastructure informatique.

Faites le tour en 12 points sur la sécurité et les performance de votre matériel informatique

1 – Un parc informatique inadapté

Vous êtes plutôt avocat sédentaire, avocat de terrain, avocat connecté ?  

Quel que soit votre profil et vos usages professionnels, votre parc informatique doit s’adapter à vous, et non l’inverse. D’autant que si votre cabinet d’avocat est une structure légère, vous ne disposez sûrement pas d’un DSI (Directeur des Supports Informatiques). Alors, vous devrez prendre en charge seul la gestion de votre informatique, avec ses problématiques complexes, et stratégiques pour la vie de votre cabinet.

Synchronisation des données

Vous avez sans doute un poste de travail fixe, à votre cabinet. Mais comment faites-vous quand vous êtes en RDV à l’extérieur ? « J’ai un PC portable », nous direz-vous. D’accord, sauf que vos données, elles vous suivent aussi ? Or, disposer de votre base de données clients, de vos contacts et de votre messagerie, partout et à tout moment, vous fera gagner en temps et en efficacité. Si vous envisagez de vous associer ou de recruter des collaborateurs, vous avez tout intérêt à leur proposer des équipements performants et adaptés à leur mobilité.

Mises à jour et fins de licences

Est-ce que vous savez quand il faudra renouveler les licences d’exploitation de vos différents logiciels ? Et à quel moment lancer les mises à jour ? On vous pose une colle ? Oui, ce n’est pas toujours évident, quand on est un avocat occupé, de se soucier de ce genre de considérations techniques. Or, elles doivent être prises très au sérieux pour prémunir votre cabinet d’une défaillance de son système d’information. Donc, si vous vous occupez seul de votre matériel informatique, vous n’échapperez pas à ces problématiques…

L’inévitable renouvellement de parc informatique

Les licences et mises à jour sont peu de choses à côté du défi qui se présentera à vous lorsque vous devrez gérer le nécessaire renouvellement de votre parc informatique… (À ce niveau là, si vous avez trop peur, rendez-vous en fin d’article pour les solutions !)

Checklist : 12 points à identifier pour la sécurité et les performances du parc informatique de votre cabinet

Sachez quand même que quand on parle de gestion de parc informatique, on parle de gestion de cycles de vie. Gardez en tête, en effet, qu’un parc jouit d’une efficacité maximale pendant 4 ans. Au-delà, une simple maintenance de votre réseau informatique ne suffira pas. Pour faire face au vieillissement de vos équipements, il faudra donc choisir les nouvelles caractéristiques techniques des postes de travail fixes et ordinateurs portables, opter pour les services et solutions logicielles adaptés aux besoins de votre cabinet d’avocats, et adopter un process pour la protection de votre matériel informatique.

2 – Les mauvaises pratiques, un danger pour la gestion de votre parc informatique

Que vous soyez seul à bord ou à plusieurs, un manque de formation et d’information peuvent vous amener à adopter des comportements qui mettent en péril la bonne gestion de votre parc informatique. Par exemple :

  • Visiter un site internet malveillant qui risque d’infecter les postes de travail de l’ensemble du cabinet
  • Ouvrir un e-mail frauduleux
  • Avoir un mot de passe trop faible (AZERTY, 1234, votre date de naissance…)

Pour éviter ces mauvais comportements, l’idéal serait de définir une charte informatique et de former vos collaborateurs aux bonnes pratiques de la sécurité informatique. Mais, sans DSI dans votre cabinet d’avocats, il vous sera difficile de mettre en place seul ces process.

3 – La sécurité des données

Naturellement, un mauvais comportement des utilisateurs peut provoquer une faille de sécurité dans votre réseau… Un scénario catastrophe pour un cabinet d’avocats, qui manie les données sensibles, personnelles, stratégiques et confidentielles de ses clients. Mais d’autres sources peuvent causer la défaillance de vos infrastructures informatiques : le hacking et l’espionnage informatique.

Logiciels espions

Appelés spywares, les logiciels espions sont des malwares (des logiciels malveillants) utilisés dans le but de pirater ou de vous voler des données : données bancaires ou stratégiques sur votre cabinet, données clients, activité en ligne de vos collaborateurs… La motivation est souvent financière, les données volées étant ensuite revendues. Attention, donc, si vous comptez parmi vos clients des entreprises possédant des brevets, par exemple…

Cyber-attaque et « rançongiciel »

Autre scénario, qui découle du premier, que nous venons d’évoquer : le ransomware, autrement appelé rançongiciel. Il s’agit pour le hacker de prendre en otage votre système informatique et vos données en les bloquant et en vous obligeant à payer une rançon pour en retrouver l'usage. Ce type de cybercriminalité est malheureusement très répandu, et peut vous coûter très cher…

Prenez aussi garde au hameçonnage, ou phishing, dont le risque est l’usurpation d’identité. Vous en connaissez sûrement le principe : le fraudeur, sous l’apparence d’un mail émis par un tiers, apparemment de confiance (votre banque, en général) vous sous-tire des informations personnelles tels que vos mots de passe, vos informations bancaires, etc…

Le RGPD : votre cabinet d’avocat particulièrement concerné

L’autre enjeu quant à la sécurisation de vos données, c’est le RDGP. Le nouveau Règlement Général sur la Protection des Données vous concerne particulièrement en tant qu’avocat, du fait des données sensibles et confidentielles que vous manipulez. Le RGPD vous oblige à intégrer la sécurité des données personnelles et sensibles que vous gérez dans votre système d’information. Vous vous exposez à des sanctions en cas de non respect de ces obligations.

Matériel, sécurité, messagerie, réseau... faites le point sur la sécurité et les performances de votre matériel grâce à notre checklist

4 – La perte de données…

… de temps, d’argent, et de clients !

Imaginons toutefois que vous échappiez au piratage et autres malwares. L’un des risques majeurs que vous courrez, quand même, à ne pas confier la gestion de votre parc informatique à un professionnel, reste tout simplement… la perte de vos données ! Incendie, inondation, cambriolage, panne… Vous n’êtes pas à l’abri de ces incidents. Or les conséquences d’une perte de données peuvent s’avérer désastreuses pour votre cabinet d’avocats : déficit de crédibilité auprès de vos clients, perte de confiance des collaborateurs que vous aurez recrutés, forts coûts de réparation…

5 – Les pannes de serveur informatique

Comme nous venons de le dire, votre serveur informatique est exposé aux pannes. Pannes internet et coupures réseau peuvent interrompre brutalement votre activité et vous faire perdre vos travaux en cours.

6 – Le stockage de vos données

Vous venez peut-être d’ouvrir votre cabinet d’avocats. Vous encore avez peu de clients, mais votre base va rapidement s’étoffer – C’est tout ce que l’on vous souhaite ! Vous prévoyez peut-être également de recruter des collaborateurs. Si, au début, la solution du disque dur externe, voire de la clé USB peut convenir à vos besoins de stockage de données, ces supports seront bientôt insuffisants pour prendre en charge toutes les informations que vous devrez conserver. Un disque dur externe a par ailleurs une durée de vie limitée. Il vous faudra donc passer sur le Cloud , mais là encore, vous n’en maîtrisez peut-être pas tous les rouages.

7 – La nécessaire maintenance préventive du parc informatique

La quoi ?! La maintenance préventive, comme son nom l’indique, consiste à remplacer, ou à réviser une infrastructure informatique à intervalles réguliers pour prévenir une défaillance. Il s’agit donc d’entretenir vos ordinateurs fixes et PC portables avant que ceux-ci ne provoquent un bug de tout votre système informatique. Or, il faut des compétences spécialisées et une réelle expertise pour effectuer ces opérations.

8 – Quelles solutions pour votre gestion de votre parc informatique ?

Rassurez-vous ! Après ce tour d’horizon des scénarios les plus effrayants pour votre cabinet d’avocats, place aux solutions. Vous pouvez, comme on l’a dit, établir une charte, des règles de bonnes pratiques et des process respectueux de vos infrastructures informatiques. Mais, comme nous l’avons également vu dans cet article, cela vous demandera beaucoup de temps, d’attention, et de rigueur… Pour un résultat incertain.

La solution, c’est tout simplement de déléguer la gestion de votre parc informatique à un professionnel. L’avantage ? Il s’occupera de tout !

SECIB, spécialiste des solutions pour les avocats, vous accompagne de A à Z . Nos équipes mettent leur expertise est leur savoir-faire à votre service pour vous accompagner et prendre en charge :

  • Le choix du matériel informatique adapté à vos besoins,
  • L’installation de votre parc informatique,
  • La configuration de vos infrastructures informatiques,
  • La maintenance de votre parc informatique,
  • Le renouvellement de vos machines.
https://www.secib.fr/solutions/gamme-secib.htm
https://www.secib.fr/accueil.htm
 

Pour aller plus loin : notre checklist en 12 points pour faire le tour de la sécurité et des performances de votre parc informatique


(RDV la semaine prochaine pour notre guide d'achat de matériel informatique)

LIENS

« Espionnage informatique d’un cabinet d’avocats : une enquête ouverte contre Bercy »

https://www.lelanceur.fr/espionnage-informatique-dun-cabinet-davocats-une-enquete-ouverte-contre-bercy/

La RGPD

https://www.economie.gouv.fr/entreprises/reglement-general-sur-protection-des-donnees-rgpd

Le RGPD : se préparer en 6 étapes

https://www.cnil.fr/fr/principes-cles/rgpd-se-preparer-en-6-etapes

Voir le site de l’Agence Nationale de la Sécurité des Système d’Information (ANSSI)

https://www.ssi.gouv.fr/ Le POINT : « 3 raisons de moderniser votre parc informatique https://www.lepoint.fr/la-revue-it/productivite-securite-et-couts-3-raisons-de-moderniser-votre-parc-informatique-01-12-2016-2087254_3101.php