Besoin d'assistance ?

Besoin de renseignement ?

Captcha
* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.

Vous êtes ici :

Monde de l'avocat

Chroniques SECIB épisode 6 - Pierre Mousseron, professeur de droit

Publié le : 25/05/2020 25 mai mai 05 2020
Actualités SECIB
Monde de l'avocat
Chronique SECIB
Chroniques SECIB épisode 6 -  Pierre Mousseron, professeur de droit

Aujourd'hui, c'est Pierre Mousseron, professeur de droit à l'université de Montpellier et président de l'Institut des Usages qui se prête au jeu de la chronique avec Christelle Petrucci, directrice de la relation client SECIB. Ensemble, ils évoquent les conséquences de la crise sanitaire et du confinement qui en a découlé sur la poursuite de l'enseignement à l'université de droit de Montpellier et la tenue des examens pour les étudiants de ces filières.

Episode 5 - Chronique d'une secrétaire générale par Mme Mandegout

Publié le : 15/05/2020 15 mai mai 05 2020
Actualités SECIB
Monde de l'avocat
Chronique SECIB

Episode 3 - Chronique de directrices d'écoles d'avocats par Mme Losfeld et Mme Charbon

Publié le : 15/05/2020 15 mai mai 05 2020
Monde de l'avocat
Chronique SECIB

Episode 4 - Chronique d'un avocat par Me DESNOIX

Publié le : 27/04/2020 27 avril avr. 04 2020
Monde de l'avocat
Chronique SECIB

Episode 2 - Chronique d'Avocats par Me Cérésiani & Me Mascaras

Publié le : 17/04/2020 17 avril avr. 04 2020
Actualités SECIB
Monde de l'avocat
Chronique SECIB
Episode 2 - Chronique d'Avocats par Me Cérésiani & Me Mascaras

Cette semaine, pour cette deuxième Chronique d’Avocats, Christelle notre directrice de la relation client reçoit Me Cérésiani et Me Mascaras, à la tête de 3 cabinets à Montauban, Agen et Toulouse.

Tour à tour, ils nous racontent comment ils ont envisagé le fonctionnement de leurs cabinets et le travail à distance de leurs équipes et comment ils l’ont adapté aux 3 types de clientèles avec lesquels ils travaillent : particuliers, entreprises et institutionnels.

Ils nous détaillent ensuite les 2 principales défis auxquels ils ont dû faire face. D’une part la gestion des particuliers qui avaient l’habitude de se déplacer au cabinet et auxquels il a fallu proposer des possibilités de contact compatibles avec leurs habitudes et les outils qu'ils utilisent déjà au quotidien : visioconférence et chat pour les plus jeunes et appel téléphonique classique pour les plus âgés.

D’autre part, il a fallu faire savoir aux clients du cabinet que celui-ci était toujours en activité pour traiter les dossiers en cours malgré la fermeture des tribunaux, répondre aux questions de droit posées par les conséquences du confinement et enfin pour commencer à se pencher sur les questions qui vont se poser à l’issue de la crise.

A cette fin, le cabinet a pris l’initiative de rappeler tous ses clients pour contrer l’effet de sidération qui nous a tous saisi dans les premiers temps et pour faire le point sur leurs dossiers et mieux les impliquer dans leur avancement.

Enfin, nos invités soulignent que ces nouveaux modes de communication et la digitalisation nécessaires des tribunaux et des cours vont faire évoluer les pratiques des avocats et de leurs clients qui, avec des audiences digitalisées, pourront travailler ensemble jusqu’au dernier moment avant de présenter leur dossier à un juge.

Episode 1 - Chronique d'un avocat par Me English

Publié le : 07/04/2020 07 avril avr. 04 2020
Monde de l'avocat
Chronique SECIB
Episode 1 - Chronique d'un avocat par Me English

En ces temps inédits, SECIB a décidé de donner la parole aux avocats pour qu'ils nous racontent comment eux et leurs équipes vivent le (dé)confinement et comment ils ont adapté leur fonctionnement aux nouvelles contraintes posées par le travail à distance.

Pour cette première chronique d'avocat, c'est Me Benjamin English du cabinet Avril et Marion à Saint Brieuc qui a accepté de répondre aux questions de Christelle Petrucci, directrice de la relation client chez SECIB.

Il évoque pour nous les changements provoqués par la crise sanitaire actuelle, qu'ils soient à court, moyen ou long terme. Il nous décrit les modalités d'adaptation au travail à distance pour un cabinet d'avocat : les contraintes et les défis rencontrées pour le maintien de la motivation des équipes, l’organisation personnelle de chacun et le suivi des dossiers. Il évoque également les nouvelles pratiques de communication avec les juridictions ou les clients (institutionnels ou particuliers) et les méthodes de travail adoptées pour rester efficace ainsi que les travaux et ouvrages qui les ont inspirés.

Pour terminer, Me English nous livre sa vision de l'après crise sanitaire, de la nécessaire évolution des pratiques du vieux métier d'avocat et de certaines institutions qui n'ont pas encore sauté le pas de la digitalisation.

La digitalisation des cabinets d'avocats

Publié le : 13/03/2020 13 mars mars 03 2020
Monde de l'avocat
La digitalisation des cabinets d'avocats

 

Aujourd'hui, retour en image sur la grande enquête menée en 2019 auprès d'avocats de toute la France à l'occasion des diverses interventions de SECIB au sein des barreaux du pays.

Les chiffres du jour concernent l'état de la digitalisation de la communication des cabinets d'avocats et les mesures envisagées au sein de ces derniers pour entamer, poursuivre ou achever leur transition digitale.

Des communications digitalisées

On constate que certain usages ou outils de communication sont désormais bien intégrés par les avocats : l’utilisation de messageries sécurisées (emails professionnels) est aujourd’hui bien répandu et proposer un sites Internet pour présenter son cabinet, ses associés, les équipes et les prestations proposées est devenu commun.

Ces sites Web demeurent majoritairement des sites vitrines et, même s’ils offrent la possibilité de rentrer en contact avec les cabinets, ils s’accompagnent encore trop rarement de medium complémentaires pourtant appréciés par le public : newsletter, chatbot, legal design, webinars ou videos. Ces derniers peuvent en effet nécessiter des ressources spécifiques qui sortent du champ des compétences traditionnelles des cabinets et peuvent par conséquent se révéler compliqués à déployer (marketing, communication, graphic design…)

L’intérêt de l’usage des réseaux sociaux à titre professionnel continue d’émerger mais de nombreuses autres pratiques de gestion de la relation client demeurent peu adoptées, alors qu’elles ont souvent bien pénétrées les usages du grand public ou d’autres secteurs professionnels : messageries sociales (Whatsapp, Messenger…), espace client, outil CRM (Customer Relationship Management) ou visio-conférences.

Ces différences d’usage et d’adoption des outils de digitalisation traduit le changement de perception par les avocat de leur propre métier : ils sont encore peu nombreux à se considérer comme des chefs d’entreprises en capacité d'envisager des solutions technologiques et innovantes pour faire croitre et pérenniser leur entreprise, cultiver leur relation client, développer leur marque employeur etc.

Une mutation progressive des pratiques

On retrouve certaines de ces tendances dans les actions de digitalisation envisagées par les avocats qui pensent d’abord en grande majorité à la mise en ligne d’un site Web, pour ceux qui ne l’ont pas déjà fait.

Vient ensuite la mise en place de pages ou profils entreprises sur les réseaux sociaux. Le terme reste vague tant les différences de cible et d’usages entre les différentes plateformes (même si les principaux concernés sont Facebook, Twitter et Linkedin) sont vastes, mais la graine est plantée !

On trouve ensuite l'outil de CRM à 35 % alors que c’est le moins utilisé actuellement (3% des avocats interrogés), signe d’une prise de conscience rapide vis-à-vis de l’importance de la relation client dans l’adoption de pratiques entrepreneuriales par les professionnels du droit.

A 32% d’intention d’utilisation, la signature électronique permet de lever un frein important à la digitalisation des cabinets et des pratiques des avocats : les signatures sans lesquelles nombre de documents n’ont plus de valeur.

Les autres outils évoqués sont moins envisagés par les avocats qui ne les perçoivent pas encore comme des atouts pour le développement de leur structure : pilotage d'activité avec un ERP (même si les logiciels métiers utilisés au sein des cabinets proposent des fonctions similaires), génération automatique de documents, paiement en ligne, agents conversationnels et externalisation de secrétariat

Besoin de faire le point sur la sécurité de vos données et de votre matériel informatique ? Faites le tour rapidement et simplement grâce à notre checklist !


Téléchargez votre checklist

Information close
Chers utilisateurs SECIB,

Dans le contexte sanitaire actuel, vous préparez votre cabinet au télétravail.
Nous recevons, depuis ce matin, un nombre important de demandes nécessitant des interventions parfois longues.

Nous tenons à vous rassurer et à vous indiquer que le support SECIB a pris ses dispositions afin de continuer à travailler, même en cas de confinement.

Aussi, si votre demande de connexion à distance n’est pas honorée dans la journée, soyez assurés que celle-ci le sera dans les prochains jours.

Nous tentons de répondre le plus rapidement possible à vos demandes.

Nous restons à vos côtés pour vous aider à gérer au mieux votre cabinet dans ces temps difficiles.

Toutes les équipes de SECIB vous assurent de leur totale implication à vos côtés.

Prenez bien soin de vous.

Ok